Traditionnellement, pour les matchs de foot, on distingue deux types de paris : Les paris « 1N2 » ou les paris « over and under » qui se divisent en 3 catégories : over/under 1,5 but, over/under 2,5 buts et over under 3,5 buts. Over/under 1,5 et 3,5 buts étant trop difficile à atteindre respectivement pour des faiblesses de cote et pour une trop grande difficulté d’atteinte, nous allons nous focaliser dans cet article sur le over/under 2,5 buts ou en français plus ou moins 2,5 buts.

La distinction principale entre les paris 1N2 et plus ou moins 2,5 buts est le nombre d’issues ; en effet, dans les paris du type 1N2, il y a trois issues possible (victoire, nul ou défaite), donc 2 chances sur 3 de se tromper. A l’inverse dans les paris de type plus ou moins, vous n’avez que deux issues et donc 50 % de chances d’avoir raison. Il existe bien évidemment des manières de vous couvrir dans le cas d’un pari 1N2 comme les paris double chance ou encore en vous faisant rembourser l’une des deux issues ; néanmoins la cote chute dans de tels cas et vous avez donc toujours moins d’intérêt comparé à un pari plus ou moins où il n’y a que deux issues.

Pour les paris de type plus ou moins 2,5 buts donc, il est essentiel de s’intéresser aux statistiques ; en effet, il est assez facile de trouver les statistiques d’une équipe concernant le nombre de buts marqués à domicile et inversement d’obtenir les statistiques du nombre de buts marqués à l’extérieur, et donc, en combinant ces deux statistiques, de calculer la probabilité d’un plus ou moins 2,5 buts. Cette probabilité vous permet donc de calculer vos chances. Une technique assez judicieuse pour maximiser la cote dans ce type de paris est d’attendre un petit moment, 15 ou 20 minutes par exemple, après le début du match pour poser votre pari plus 2,5 buts ; en effet très rares sont les rencontres où des buts sont marqués dans les 15 premières minutes et, en attendant ce moment-là, la cote du plus 2,5 peut gagner 0,5 point.

linteret des paris over under

Intéressons-nous maintenant à la notion de surebet. Le surebet est une technique qui permet de couvrir son pari en pariant sur l’issue opposée au pari initial ; plus concrètement, en imaginant un match de foot où vous avez parié sur le plus 2,5 buts avant le match à une cote de 2,6, si le score est de 2-0 à la mi-temps, vous pouvez tout à fait parier sur l’issue – 2,5 but afin d’assurer votre victoire. En effet, dans une telle situation, le moins 2,5 buts obtient une cote très élevée à la mi-temps car vous en êtes déjà à 2 buts marqués ; ainsi en imaginant un tel pari à une cote de 3, quelle que soit l’issue du match, vous empocherez de l’argent. Si le match termine avec plus de 2,5 buts marqués vous empêcher 260 € grâce à votre premier paris pour une mise totale de 200€, soit un bénéfice de 60€, et si le match termine avec moins de 2,5 buts marqués, vous empocherez la somme de 300 € pour une mise total de 200€ soit un bénéfice net de 100€.

les 3 erreurs a ne pas commettre feature

Après les trois idées reçues et les 3 légendes urbaines, attaquons-nous maintenant aux trois erreurs à ne surtout pas commettre en arrivant sur un site de paris sportifs et que les bookmakers vont sûrement vous inciter à faire. Il s’agit principalement de paris alléchants quasiment impossibles à réaliser tellement les conditions sont restrictives.

Il s’agit dans un premier temps de ce qu’on appelle les combinés. Ce sont en fait des groupements de paris pour lesquels vous recevez une prime si vous validez l’intégralité des paris. Par exemple, au lieu de miser sur un seul match, vous misez sur cinq ou six matchs et allez bénéficier d’un bonus si vos cinq paris sont gagnants par exemple pour “parier finale coupe du monde 2018“. Evidemment cela est alléchant car on a toujours l’espérance de gagner ce combiné mais dans la pratique, la probabilité de gagner 5 paris en une seule fois est évidemment beaucoup plus faible que celle de gagner un pari. En effet, s’il n’y a aucune certitude en ce qui concerne un seul pari sur un seul match de foot, la chance que 5 paris soit gagnants en même temps et très limitée.

les 3 erreurs a ne pas commettre

La seconde erreur, assez proche de la première, consiste à suivre les paris combinés qui sont proposés par le bookmaker lui-même. En résumé, un site de paris en ligne vous propose par exemple une combinaison de 4 matchs avec 4 résultats, et promet en échange une cote extraordinaire pour vous inciter ainsi à choisir ce pari. Le problème est d’une part que il y a très peu de chances pour que les 4 pronostics soit valables, et d’autre part il est fort peu probable que le site (dont l’intérêt je le rappelle est de gagner de l’argent) vous propose un pronostic qui joue en son désavantage. On peut citer comme exemple celui de Netbet et de ses combis gagnants ou des Multimax sur Unibet. Encore une fois, mon conseil serait de vous concentrer sur des paris simples dont vous avez étudié la cote et l’espérance ou tout au plus de combiner deux ou trois paris mais surtout pas plus.

La dernière erreur consiste à parier en live sur des matchs que vous regardez en même temps. Le principal risque consiste à se laisser guider par ses émotions, de miser au fur et à mesure du match en fonction de l’évolution de la rencontre et ainsi risquer de perdre gros sur un seul match ou pire de tilter et de perdre l’intégralité de sa bankroll tout ça parce qu’on on se laisse emporter par ses émotions. Mon conseil est donc de se limiter à des paris avant les matchs et à ne surtout pas regarder les matchs sur lesquels on a parié sauf si on est certain de ne pas pouvoir parier dessus en live.

En conclusion il faut donc se méfier des offres trop alléchantes proposés par les sites internet du style paris combinés ou encore Multimax, et aussi de faire attention, principalement lorsque l’on débute, à ne pas parier en live car ces techniques sont très dangereuses.

les 3 legendes urbaines feature

Après les trois idées reçues, intéressons-nous aux 3 légendes urbaines les plus populaires sur la toile :  La première consiste à croire en l’existence de pronostiqueurs 100 % fiables et dont les conseils vous permettraient de gagner à coup sûr. La seconde consiste à croire en l’existence de paris qui seraient 100 % gagnants. Enfin, la troisième consiste à croire en l’existence de techniques tel que la montante qui vous permettent de de façon quasi certaine de gagner de l’argent. En résumé, tout ce qui amène à croire que les paris sportifs sont une science exacte est extrêmement risqué et peut vous faire perdre beaucoup d’argent.

Les 3 légendes urbaines

Dans un premier temps, intéressons-nous à ces pronostiqueurs qui cumulent des milliers de likes sur Facebook et dont la moindre publication génère des centaines de commentaires et qui ne se privent pas d’exposer à la vue de tout le monde des richesses ostentatoires.

Le seul fait que ces pronostiqueurs soient populaires ne doit pas vous convaincre que leur jugement est infaillible. En effet n’hésitez pas à fouiller davantage dans les pages de ces derniers pour vérifier la véracité et la justification de leurs pronostics et de leurs résultats faramineux.

Dans un second temps, il n’existe pas de paris sûrs qu’on appelle aussi « paris fixed ». En effet, il peut arriver sur Facebook que certaines personnes fassent la publicité et même mettre en vente des pronostics censé être sûrs et portant sur soit des matchs truqués soin des matchs donc ils connaissent le résultat à l’avance. il faut se méfier de ce type d’information car en effet si la formation est véridique pourquoi le détenteur de celle-ci se risquerait-il à la partager sur les réseaux sachant qu’il encours un risque important plutôt que de simplement miser une grosse somme sur ce Paris et être sûr de récolter la mise. Ainsi n’hésitez pas à vérifier ce type d’informations chez d’autres pronostiqueurs plus fiables et ayant mené une étude plus profonde de la question plutôt que de vous ruer tête baissée sur un pronostic, d’autant plus si vous devez payer l’information.

Enfin la troisième et dernière légende urbaine est celle qu’on appelle la montante ou encore la martingale à la roulette. Celle-ci consiste à augmenter la mise à chaque fois qu’un pari est perdant et ainsi à récupérer ses pertes une fois que le pari devient gagnant. Par exemple à la roulette, si vous misez un sur le rouge et que le noir tombe au coude après vous mettez deux sur le rouge et, si le rouge tombe vous récupérez votre mise perdue au premier coup. Néanmoins cette technique comporte des risques évidents dont le premier est le montant des mises qui devient très rapidement important. En effet, si vous avez la malchance de perdre 10 fois de suite, ce qui peut paraître fort peu probable mais ce qui est possible, il faut avoir une bankroll d’une profondeur importante et surtout avoir les nerfs solides en sachant que cette technique n’est en aucun cas infaillible.

En conclusion il n’existe aucune méthode infaillible dans les paris sportifs aussi méfiez-vous des pronostiqueurs qui sont populaires sur Facebook, et des paris qu’on appelle les paris fixed considérés comme infaillibles. Enfin, méfiez-vous des techniques comme la montante ou encore la martingale qui pourrait vous faire perdre gros. Ici Paris à vous les studios.

Une vie après le tilt feature

Tilter c’est avant tout perdre tout l’argent que l’on possède sur son compte ou sur sa bankroll où en ce qui me concerne c’est perdre davantage car avec le système des cartes de crédit actuelles on peut dépenser de l’argent que l’on n’a pas sur son compte ; d’où l’expression carte de crédit d’ailleurs. D’autre part cela signifie miser de façon inconsidérée des sommes plus élevées que la raison l’impose et de façon moins réfléchie qu’habituellement.

Une vie après le tilt

Fort heureusement, il existe certaines techniques plus ou moins faillibles pour tenter d’éviter de tilter en ligne ou encore certaines technique pour se refaire de façon certaine après avoir tilté. Nous étudierons donc dans cet article d’une part les manière d’éviter de tilter à travers notamment la définition de certaines limites de certains automatismes qui permettent d’éviter le tilt en soi et ensuite nous nous intéresserons à certaines techniques qui grâce des systèmes de bonus sur des sites internet peuvent permettre de se renflouer sans risquer d’argent.

Alors la première chose à faire lorsque l’on tilt, c’est-à-dire lorsque l’on a perdu la totalité de sa bankroll, est de faire une pause afin de laisser l’adrénaline se diffuser et s’estomper. Tenter de recouvrer légèrement ses esprits. Outre le fait de prendre de la distance avec les paris après avoir tilté, il est tout à fait possible d’utiliser certaines techniques qui vous empêchent de prendre la perte trop à cœur et d’en souffrir et donc de péter les plombs quand vous perdez une certaine somme.

Alors il s’agit dans un premier temps de fixer le montant de sa bankroll, c’est-à-dire de fixer la somme maximale que l’on est prêt à perdre sans que celle-ci impacte notre qualité de vie. Ensuite il peut s’agir de déposer simplement une partie de sa bankroll sur son bookmaker préféré afin de sécuriser celle-ci et en cas de banqueroute de ne pas perdre l’intégralité de son argent. Enfin il peut s’agir de ne miser qu’un pourcentage de sa bankroll afin de minimiser ou plutôt d’empêcher le risque de banqueroute.

banqueroute

Fort heureusement, il existe certaines techniques assez simples pour se renflouer après un tilt ces techniques sont le plus souvent liés au bonus des bookmakers classiques. On peut citer par exemple les bonus de bienvenue de Winamax, Betclic ou Netbet dont le principe est le suivant : vous misez l’intégralité de la somme déposée sur un match puis, si votre pari est bon, vous encaissez le gain correspondant, sinon le site vous rembourse le montant de la perte et vous pouvez ensuite le renvoyer sur votre compte et amortir la somme perdue.

En conclusion, le tilt est quelque chose de dangereux mais il existe plusieurs manières pour s’en prémunir, plusieurs manières de le régler et de le gérer a posteriori, et enfin plusieurs manières de combler les pertes consécutives à ce titre à travers notamment les systèmes de bonus des bookmakers.

faire ou faire faire ses pronostics feature

Alors faut-il choisir ses propres pronostics ou faut-il suivre les pronostics des autres parieurs ? C’est une éternelle question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article.

En effet pourquoi se faire chier à calculer des cotes, à étudier la question, à regarder le niveau de forme de certains joueurs, les éventuels absences l’historique ainsi que les statistiques alors qu’il suffirait de suivre les paris de joueurs gagnants et d’arriver au même résultat sans s’encombrer d’une réflexion fort fastidieuse et éprouvante ?

betting

En effet, suivre les paris de pronostiqueurs « gagnants » présente de nombreux avantages : faire la découverte éventuelle de nouvelles méthodes, se perfectionner dans la gestion de sa bankroll et gagner en expérience, et finalement trouver des paris par soi-même et des bons pronostics par soi-même se limite à ressentir une certaine forme de fierté et de gratification vis-à-vis de soi qui finalement a un intérêt limité pour le temps qu’on y passe ; autant, tout bien réfléchi, se baser sur des pronostics déjà existants et les analyser plutôt que de se prendre la tête pendant des heures à élaborer tel ou tel pronostic.

Deux solutions s’offrent à vous : Choisir des pronostiqueurs gratuits ou choisir des pronostiqueurs payant (qu’on appelle aussi tipsters gratuits ou payants).

On peut trouver des pronostiqueurs gratuits sur une multitude de supports : Facebook, des forums, des sites web, des magazines, des blogs… Apparaît donc ensuite une phase indispensable de sélection dans cette multitude ; pour ce faire vous disposez de différents outils. En effet le pronostiqueur justifie-t-il ses pronostics ? Communique-t-il beaucoup sur son revenu, sur ses investissements ? Ou encore publie-t-il régulièrement ses pronostics ainsi que les résultats ? Tous ces éléments sont autant d’indicateurs qui peuvent vous permettre de faire un choix parmi la multitude des tipsters.

betting2

Une fois ce choix fait, il n’est absolument pas interdit d’ajuster ses choix et d’arrêter ou de continuer à suivre tel ou tel pronostiqueur. On peut aussi se focaliser sur un élément plus subjectif ; celui-ci consiste à favoriser les pronostiqueurs que nous appellerons discret ; c’est-à-dire ceux qui ne se vantent pas de tel ou tel résultat ou encore qui ne flambent pas et ne montre pas leur richesse avec des photos sur Internet.

En ce qui concerne maintenant les tipster payants ; ceux-ci présentent en évidence un inconvénient de taille, c’est leur prix. Celui-ci ce peut aller de 50 € à 100 € par mois et, malgré leur supériorité évidente par rapport au tipster gratuit (concernant principalement l’historique de leurs paris et la publication systématique de leur relevé sur investissement ainsi que le sérieux de leurs paris), il s’adresse donc aux parieurs réguliers et aux miseurs de grosses sommes. Si vous n’êtes qu’un parieur occasionnel, il n’est donc pas judicieux de choisir les tipsters payants.