Comment j'ai tilté 2 feature

J’ai pour habitude de miser environ une quinzaine de chiffres qui correspondent à autant de dates anniversaires de mes amis, de ma famille et ainsi d’avoir une espérance de gain d’un petit peu inférieure une chance sur deux le problème c’est qu’avec 5 € la mise cela me coûte à chaque coup environ 75 € ; autant vous dire que ça peut aller très vite. En l’occurrence c’est allé très vite car après une heure ou deux de jeu j’étais déjà en déficit de 700 euros. Le problème c’est que la soirée ne s’est pas arrêtée là et qu’après avoir fumé une cigarette nous avons décidé de retourner jouer à la table et avons évidemment après une brève remonter à moins 100 perdu l’intégralité des 700 €.

Casino Roulette

L’histoire serait relativement banale si je n’avais pas décidé à ce moment-là de sortir ma carte bleue et d’aller faire 5 achats successifs de 300 € à la caisse du casino. 4 heures plus tard nous voilà donc avec le casino qui ferme et avec plus que 300 € en jeu soit une perte nette de 1900 € ; autant vous dire que le retour à l’hôtel n’a pas été joyeux. Concernant cet exemple et rétrospectivement on peut dire que le tilt est apparu au moment où j’ai pris ma carte bleue et où j’ai perdu le contrôle de celle-ci ainsi que du montant des mises et le moment aussi où j’ai commencé à multiplier m’a mise initiale de 5 € par chiffre par deux, trois ou quatre pour évidemment me refaire ; faisant passer le montant de chaque mise non pas à 75 € mais à 300 euros le tour de roulette. Le weekend n’aurait pas été complètement gagnant si je n’avais pas laissé ma 4L sur l’autoroute au retour suite à une surchauffe et à une durite qui a pété.

Bon malheureusement ce type d’épisodes ne m’est pas arrivé qu’une seule fois mais les autres fois c’était principalement au poker j’ai laissé à plusieurs reprises 1000 € au Cercle Wagram ou au Cercle Cadet suite à des soirées ou de la même manière après avoir perdu 100 € 2 ou trois fois d’affilée je commençais à miser 200, 300, 400 ou 500 € sur un seul coup.

Voilà en résumé on peut résumer le tilt en quelques points : il s’agit dans un premier temps d’aller jouer sans avoir aucune idée de la somme maximum que l’on est prêt à perdre ; de ce fait quelle que soit la somme perdue elle entraîne un sentiment de frustration lié au fait que l’on est pas préparé psychologiquement à perdre cette somme ; ce sentiment entraîne une perte de contrôle qui conduit à continuer à miser jusqu’à gagner, ce qui n’arrive quasiment jamais, où en tout cas jusqu’à ce que la carte bleue ne passe plus.

Comment j'ai tilté feature

Intéressons-nous maintenant à ce que l’on appelle le tilt. Alors on peut définir le tilt comme le fait de perdre le contrôle quant à la nature des mises que l’on effectue ainsi qu’à leur montant. Pour illustrer ce concept rien de mieux qu’une bonne vieille anecdote personnelle et pathétique. 

Je suis davantage un joueur de poker qu’un joueur de paris sportifs néanmoins le plus grand tilt et la plus grande perte par la même occasion de ma carrière m’est arrivée à la roulette au casino de Deauville il y a quelques années. Celui-ci a eu lieu après un mois de juillet mouvementé où j’ai découvert la roulette en Angleterre et plus précisément sur la côte sud du côté des Bournemouth.

J’étais directeur de colonie à l’époque et je passais mes soirées dans les casinos et autres cercles de jeux à jouer soit au poker soit à la roulette pour évacuer le stress de mon activité professionnelle diurne. Alors j’ai été initié à la roulette par un autre directeur de colonie qui pour mon premier soir m’a créé une carte au casino de la ville où nous étions et me montra comment pratiquer la roulette. J’ai appris quelques années plus tard qu’il nourrissait une addiction profonde pour le casino et qu’il allait même jusqu’à jouer le budget de la colonie à la roulette la nuit pour reprendre son activité l’après-midi entre autres activités plus ou moins douteuses. C’est donc fort de ce mentor et de cette expérience toute jeune que j’accumule la somme de 1000 € en un mois à la roulette et que je rentre à Paris gonfler à bloc par cette confiance et cette spirale de la gagne accumulée outre-Manche.

Après avoir retrouvé ma petite amie de l’époque, qui ne l’est plus évidemment, et passer 2-3 nuits à me faire chier à paris, j’ai une pulsion de roulette et décide de descendre ou plutôt d’aller en 4L à Deauville dans le but caché de jouer à la roulette et le but officiel de d’emmener ma petite amie sur la côte évidemment le premier soir nous nous retrouvons au casino et après quelques fluctuations réussissons à partir avec un gain de 100 €. Là où les choses se sont corsés c’est le lendemain soir. Il faut tout d’abord savoir que la mise minimum en Angleterre et de 50 centimes ; il y a évidemment la possibilité d’aller sur des tables aux mises plus élevée mais néanmoins il est possible de jouer petit comme on dit. À Deauville c’est une toute autre limonade car la mise minimum pour les chiffres et de 5 € c’est-à-dire 10 fois plus cher qu’en Angleterre ! Autant vous dire que les possibilités de perte et de gain, mais surtout de perte sont infinies. Donc nous avons rejoint le casino sur les coups de 20h environ et avons décidé d’aller au charbon comme on dit dans le métier.

Un répartiteur de mise est un outil qui permet de calculer la cote plusieurs paris distincts qu’on souhaite combiner et qui ne sont pas proposés par les bookmakers.

Pour y voir plus clair, prenons un exemple : si lors d’un match de foot une des équipes ouvre le score et que vous pensez que l’autre équipe va remonter la pente, vous souhaitez misez soit sur la victoire de cette seconde équipe, soit sur le match nul. Néanmoins, ce pari n’existe pas chez votre bookmaker et vous souhaitez calculer la cote de ce pari ; il vous suffit donc de rentrer la somme que vous voulez miser ainsi que les deux cotes concernant les deux issues que nous avons citées précédemment (match nul ou victoire) et le répartiteur de mise calcule la cote correspondante ; vous savez ainsi quelle somme miser sur chacun des paris en fonction de la cote pour vous permettre d’obtenir un gain identique quelle que soit l’issue.

En l’occurrence le répartiteur vous permet de calculer les sommes à miser pour vous permettre de gagner la même somme s’il y a match nul ou si l’équipe qui n’a pas ouvert le score gagne. Un répartiteur de mise peut ainsi calculer des cotes pour un nombre de paris allant jusqu’à 8.

Un des répartiteurs de mises le plus efficace fait de véritables miracles. Il présente en effet trois fonctionnalités principales.

Tout d’abord, le calculateur de cote qui vous permet donc de calculer la cote d’un pari en ayant associé de 2 à 8 issues possibles.

La seconde fonctionnalité est le calculateur de couverture ; cet outil est efficace uniquement dans un paris à deux issues et vous permet de sécuriser votre pari en étant remboursé intégralement si l’issue pour laquelle vous êtes le plus confiant ne tombe pas. Ainsi, il constitue une forme d’assurance : si le choix que vous imaginez être le plus probable ne se réalise pas, vous pouvez assurer en choisissant une seconde issue et ainsi minimiser vos pertes.

Plus concrètement, en imaginant un match entre Lyon et Saint-Étienne, vous choisissez de miser soit sur la victoire de Lyon soit sur le match nul ; ainsi, après avoir rentré les cotes de ces deux événements, le calculateur vous donne la somme à miser sur chacun des événements pour que vous couvriez vos pertes. Plusieurs alternatives s’offrent à vous ; vous pouvez calculer la mise nécessaire pour un pari du type remboursé : si Lyon a fait match nul alors que vous comptiez sur une victoire, le site va vous calculer la somme à miser pour que vous soyez remboursé.

your odds

Vous avez également la possibilité de choisir un pari du type double chance : qu’il y ait match nul ou victoire, l’outil vous permet de calculer la somme à placer sur chacune des issues en fonction de la côte pour que le gain soit identique dans les deux cas. Vous pouvez également choisir, si vous avez grandement confiance en la victoire de Lyon, de ne vous faire rembourser que la moitié de votre mise s’il y a match nul.

L’ultime fonctionnalité de cet outil est ce qu’on appelle un convertisseur de cotes : il vous permet comme son nom l’indique de convertir des cotes du format européen vers les formats anglais et américain et inversement.

Le bonus proposé par Unibet est certes moins intéressant que ceux de Winamax et Betclic mais néanmoins, s’il est manœuvré avec finesse, il peut devenir rentable assez facilement.

logo Unibet

Le bonus consiste en un remboursement sous forme de somme à parier ; contrairement à Betclic et Winamax, le premier pari n’est pas remboursé sur Unibet, mais il est compensé par des paris gratuits suite à votre premier dépôt. Par exemple si vous misez 100€ lors de votre premier pari sur Unibet, le site vous propose 100 € quel que soit l’issue de votre premier pari pour miser sur des paris ultérieurs. Petit détail : seuls les bénéfices de ces paris sont crédités sur votre compte Unibet.

Pour bénéficier au mieux de ce bonus, deux possibilités s’offrent à vous. La première consiste à faire un premier dépôt sur Unibet par exemple de 100€ et de miser celui-ci sur un pari quelconque de votre choix. Ensuite si le pari est gagnant, vous empochez la somme correspondante à la cote ainsi qu’un bonus de 100€ qui vous permet d’effectuer des paris gratuits, mais que vous ne pouvez pas encaisser directement. Pour empocher vos gains, il faut miser environ 3 fois le montant de votre premier pari sur Unibet et ensuite vous pourrez encaisser cette somme plus concrètement. Avant que la somme de trois fois votre premier pari ne soit atteinte, vous pouvez par contre encaisser les bénéfices de ces paris. Par exemple, si vous misez 20 € à une cote de 2, vous empochez 20€ directement sur votre compte sachant que les 20€ du pari sont toujours dans votre cagnotte mais que vous ne pouvez pas encore les empocher.

sports betting Unibet

La seconde alternative consiste à sécuriser votre pari sur Unibet avec un pari sur un autre site qui rembourse le premier dépôt comme Winamax ou Betclic. Plus concrètement il s’agit de miser 100 € sur Unibet sur un pari over 2,5 buts et de miser sur l’autre alternative, -2,5 but en l’occurrence soit sur Betclic soit sur Winamax ; ainsi vous sécurisez votre pari : si celui-ci est gagnant sur Unibet, vous empochez la somme misée plus les 100€ de bonus ; si celui-ci est perdant, il est compensé par le gain sur l’autre site. Ce second choix nécessite néanmoins certaines conditions :

La première est de déposer 100 € sur chacun des sites et donc d’avoir un budget disponible de 200€. La seconde concerne les cotes des paris que vous devez placer sur chacun des sites ; en ce qui concerne Unibet, pour que le bonus soit effectif, il vous faut une cote au moins égale à 1,4 et pour que le principe de la sécurisation fonctionne, il vous faut une cote au moins égale à 2 sur le second bookmaker avec lequel vous sécurisez votre premier pari effectué sur Unibet. Ainsi, le bonus Unibet n’est-il pas aussi intéressant que ceux de Betclic et Winamax, mais il présente certains avantages indiscutables.

les 3 idees recues sur les paris sportifs

Il existe dans le monde très fermé des paris sportifs certaines idées reçues qui peuvent vous pénaliser en vous faisant perdre de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois. Laissez-moi vous détailler quelles sont les trois idées reçues ou 3 mensonges les plus répandus dans le monde des paris sportifs.

La première idée reçue (ou premier mensonge) consiste à ne jamais miser sur son équipe de cœur ; soi-disant serions-nous incapables d’apprécier l’issu d’une rencontre rationnellement si celle-ci concerne une équipe que nous supportons depuis notre plus jeune âge. Ou encore que notre jugement serait influencé par notre affection pour une certaine équipe et de ce fait nous empêcherait de voir avec clairvoyance l’issue d’une rencontre et donc de miser efficacement sur celle-ci. A titre personnel, je suis supporter de l’équipe d’Ajaccio et ce n’est pas pour autant que je vais les yeux fermés miser sur cette équipe et que je ne vais pas avoir le recul nécessaire pour envisager une défaite de cette équipe si cela peut me faire gagner de l’argent.

des paris sportifs

La seconde idée reçue (ou second mensonge) consiste à ne jamais jouer les petites cotes sous prétexte qu’elles ne rapportent pas assez d’argent. Celle-ci est ridicule car jouer des petites cotes permet (si celle-ci se réalise) d’engranger de la confiance et par la même occasion de gagner de l’argent. Il faut néanmoins vous préparer à perdre des paris concernant des petites cotes et vous préparer plus spécifiquement psychologiquement, car il sera plus délicat d’assumer une perte quand l’espérance de gain est faible que quand la cote est élevée. Le fait de jouer les petites cotes ou non est un débat éternel dans le monde des paris sportifs : mon conseil est de suivre son instinct et si vous estimez que le résultat d’un match est certain, n’hésitez pas à miser sur celui-ci quelle que soit la cote.

Enfin la troisième idée reçue (ou troisième mensonge) consiste à croire en l’existence de méthode miracle dans les paris sportifs en effet si tel était le cas les bookmakers auraient depuis longtemps mis la clé sous la porte et d’autre part ceux qui ont défini ces soi-disant méthodes n’auraient aucun intérêt à les diffuser. En effet privilégiez plutôt le fait de soigner et de prendre du temps sur vos analyses plutôt que de perdre du temps dans la quête veine d’une miraculeuse méthode.

des paris sportifs1

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous auront éclairé sur le sujet des 3 idées reçues dans le monde des paris sportifs et que vous les mettrez en application pour engranger des euros et faire grossir votre bankroll.