L’arbitrage vidéo, pour ou contre ?

Alors que cela faisait des années que l’on parlait d’un possible arbitrage vidéo des matchs de football, voilà que la chose devient aujourd’hui concrète. Mais qu’en est-il exactement ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’arbitrage ?

Les avantages

L’arbitrage humain ne peut pas être totalement impartial et juste, du fait qu’il est impossible pour l’homme (soit l’arbitre) de tenir compte de l’ensemble des raisons, des faits et des circonstances. L’arbitre dispose de trop peu de moyens pour tout analyser à vitesse réelle. A contrario, un arbitrage vidéo en est capable, puisque le match est filmé et que des images attestent de ce qui se passe réellement sur le terrain. L’arbitrage vidéo permettrait donc d’avoir une vision intégrale et de fournir un arbitrage plus juste.

Arbitrage vidéo

De plus, il permettrait au coach et aux joueurs des deux équipes présentes sur le terrain d’être plus confiants par rapport à cet arbitrage.

La présence d’un arbitrage vidéo pourrait également permettre un meilleur respect des règles du jeu et favoriserait un meilleur comportement en toutes occasions. Les joueurs sachant qu’ils sont filmés, ne se permettraient plus, ou moins, les écarts de conduite qui non seulement nuise au jeu mais à la réputation même du football.

Face à ces différents aspects, on peut considérer que l’arbitrage vidéo est une bonne chose. A condition néanmoins, qu’il soit associé à un arbitrage humain et que la décision finale soit celle de l’arbitre, en fonction de tous les éléments qui seront à sa disposition. En effet, s’aider de la technologie, oui, mais il faut faire attention à ne pas enlever l’homme du cœur du débat.

Les inconvénients

Le football est une discipline sportive pratiquée et arbitrée jusqu’ici par des humains, ce qui implique nécessairement des erreurs. Ne dit-on pas que l’erreur est humaine ?! C’est cette dimension qu’il faut veiller à ne pas perdre avec l’arbitrage vidéo. La part d’humanité et d’incertitude inhérente à tout sport est ce qui lui apporte de la noblesse et de la beauté. Il est dont important de la conserver.

On peut également penser que l’arbitrage vidéo nuirait à l’émotion et à la spontanéité des joueurs. Le jeu perdrait alors de sa vivacité, ce qui ennuierait le public autant que les joueurs. Le football est vivant et doit le rester.

Autre inconvénient, on peut supposer que l’attente des joueurs face au résultat de la vidéo anéantirait leur explosion de joie sur le vif. Les deux équipes et le public pourraient alors se retrouver dans une forme d’attente émotionnelle qui ralentirait la dynamique du match. Et c’est cette dernière qui procure toute la magie à un match de football, la perdre serait préjudiciable.

Arbitrage vidéo1

Et puis de quelle manière utilisée la vidéo ? Jusqu’où la remonter pour décider si une faute a été commise ou non. Par exemple, si une faute est commise avant un but et qu’on ne la signale pas, jusqu’où faudra-t-il remonter la vidéo pour annuler le but ? Autant de questions qui laisse à réfléchir.

Objectons, que l’arbitrage vidéo, s’il est associé à l’arbitrage humain et qu’il est intelligemment utilisé, pourrait être intéressant.