A quand une équipe africaine vainqueur d’une Coupe du Monde ?

Depuis la première Coupe du monde de football organisée en 1930, aucune sélection nationale africaine n’a réussi à atteindre le stade de la demi-finale. Et pourtant, le continent fournit à chaque édition environ cinq sélections. Mais plusieurs raisons expliquent ce fait étonnant.

Tout d’abord, c’est la décolonisation progressive du continent qui a permis l’émergence de sélections nationales qui n’existaient pas auparavant. De plus, ces équipes n’ont pas les mêmes moyens pour l’entraînement de joueurs que dans les pays européens, pourvoyeurs de nombreuses équipes victorieuses. Mais on observe une progression du niveau de ces équipes africaines au cours des dernières années. En effet, depuis 1998, il y a chaque année une ou deux équipes qui atteignent le second tour. Et une équipe africaine est arrivée en quarts de finale en 1990, 2002 et 2010. L’équipe d’Afrique du Sud aurait pu saisir sa chance en 2010 en qualité d’équipe hôte mais son niveau n’était pas suffisant.

picture

Mais il est possible que le Mondial 2018 voit une équipe africaine arriver pour la première fois en finale. La victoire n’est pas acquise car les favoris ont un niveau technique excellent. Les cinq nations sélectionnées pour participer à la 21e Coupe du monde en Russie sont dans l’ordre le Nigeria, le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et le Sénégal. L’équipe du Nigeria a connu une montée en puissance fulgurante dans la dernière décennie, qui est à rapprocher du développement économique tout aussi fulgurant de son pays, mais elle n’a pas pu remonter au-delà de la 50e place de la FIFA. La sélection d’Égypte se maintient depuis plusieurs années à un niveau correct, soit à la 31e place. Le Sénégal par contre a vraiment délivré une excellente performance puisque son équipe atteint cette année une honorable 23e place, à la tête de la Confédération africaine de football. Enfin, le Maroc et la Tunisie obtiennent respectivement les 40e et 27e places.

Dans cette configuration, il serait tentant mais très spéculatif d’imaginer qu’une de ces équipes puisse sortir victorieuse d’une finale assurément historique. Autant le Nigeria et le Maroc peuvent être capables de battre les concurrents de leur groupe (4), autant ils n’auront que peu de chances dans un duel en quarts de finale. Mais il est possible qu’une des trois équipes restantes (Tunisie, Égypte, Sénégal) se maintienne au-delà des 1er et 2e tours pour aller concourir en quart, en demi, voire en finale. Il faudra pour cela éliminer un féroce triplé nordique (Suède, Danemark, Islande) ainsi que le Costa Rica et l’Iran pour ensuite obtenir le droit d’affronter les autres pays classés. Finalement, il serait souhaitable que les groupes 3 et 4 sortent chacun un pays africain en tête, et là seulement la victoire paraîtra moins lointaine. Il ne faut jamais oublier que le foot réserve bien des surprises et que la victoire pourrait finalement revenir à un outsider que personne n’attendait, cela s’est déjà produit…